L'art de la céramique

Vous avez adoré ses créations, il est temps aujourd'hui de vous dévoiler les coulisses du monde d'Ana...

Bonjour Ana, comment vas-tu?
Bien, très active, c’est la rentrée !

Qu’est-ce qui t’a poussé vers la céramique ?
J’ai étudié les arts plastiques et ensuite j’ai travaillé en tant que photographe et graphiste. Passant beaucoup de temps devant l’ordinateur, j’avais de plus en plus besoin de création manuelle. C’est à ce moment que j’ai commencé à suivre des cours de poterie, d’abord le soir et ensuite j’ai suivi une formation professionnelle.

Peux-tu nous raconter comment se passe la préparation et la réalisation d’une pièce de A à Z ?
Avec plaisir, car souvent on ne se rend pas compte des nombreuses étapes et du temps que nécessite la création d’une pièce. Toutes mes pièces sont tournées au tour. Mais avant de commencer à tourner il faut préparer la terre, c’est le brassage de la terre. Une fois la pièce tournée je la laisse sécher et ensuite je la tournasse, c’est à dire que je la pose sur le tour à l’envers et que je peaufine le pied. Ensuite vient le moment du décor : je grave et je dessine à l’aide des engobes (terre liquide mélangée avec des oxydes ou des colorants). Dès que la pièce a bien séché (1 semaine environ), elle est cuite pour la première fois. On appelle cela le biscuit. Une fois biscuitée la pièce est prête pour être émaillée et ensuite elle est cuite à 1260 °. Le dernière étape c’est le ponçage pour les pièces non émaillées à l’extérieur, pour créer une surface veloutée, au toucher agréable.

Y-a-t-il des pièces plus difficiles à réaliser que d’autres ?
Pour moi c’est des boîtes. J’ai essayé plusieurs techniques mais toutes ont besoin des mesures exactes et de précision au tournage pour que le couvercle s’installe parfaitement bien dans la boîte.

Comment réalises-tu tes couleurs ?
Les couleurs du décor sont faites à l’aide des engobes colorés. Les couleurs d’intérieur, ce sont des oxydes mélangés avec un émail transparent. Mais pour créer ma propre palette de couleurs, je fais plusieurs échantillons-tests pour atteindre la couleur désirée.

D’où te vient ton inspiration ?
La nature, fragile et forte à la fois que je traduis dans un langage graphique et épuré. L’inspiration vient de la ligne en elle-même. Je recherche la finesse et la légèreté dans la forme de mes pièces comme dans le décor gravé, dessiné, peint à l’engobe qui peut évoquer un paysage, un élément de la nature ou juste une impression abstraite.

Quel message souhaites-tu communiquer à travers tes magnifiques créations ?
J’aimerais donner une force et une sensibilité à mes céramiques et à trouver le geste essentiel pour faire passer une émotion. Je voudrais que mes pièces portent la trace du temps, le souffle du vent, le mémoire du geste.

Quel est l’aspect le plus difficile de ton métier ?
Peut-être la reconnaissance des métiers d’art dans la société. Je trouve important dans notre société où l’artisanat d’art est menacé face aux industries, de sensibiliser le public à savoir-faire de nos métiers. D’ailleurs c’est une occasion de remercier toute l’équipe de BIAU pour votre soutien aux artisans locaux et pour la confiance que vous me faites. C’est un vrai plaisir de travailler avec vous !

Peux-tu nous en dire plus sur la collection que tu as développé pour Because I Am Unique ?
La collection pour Because I am unique flirte avec la mode, le design et l’art. Les pièces sont à la fois sobres et colorées. La fragilité du dessin dialogue avec la forte présence de la couleur. Souvent, la couleur se reflète sous les pièces, donnant une impression de légèreté, une sensation d’apesanteur.

Merci!

Partage :

Laisser un commentaire

* Nom :
* Email : (ne sera pas publié)
   Site web : (url du site avec http://)
* Commentaire
Saisir le captcha