Marine Feuillerat, des céramiques imaginaires

Marine Feuillerat, des céramiques imaginaires...

Et on continue dans la découverte des céramiques! Aujourd'hui on rencontre Marine Feuillerat pour découvrir son savoir faire.

Bonjour Marine, comment vas-tu ?
Très bien, merci.

Si tu devais définir les céramiques Marine Feuillerat en 3 mots quels seraient-ils ?
Simple, paysage et imaginaire.

Pourquoi avoir choisi la céramique ?
J'ai besoin d'avoir les mains qui touchent et qui créent. Et j'aime également l'idée que les pièces que je fabrique deviennent des objets du quotidien.

Pour tes propres créations, comment imagines-tu la conception ? As-tu une phase de dessin ou est ce sur l’instant ?
La forme est souvent très simple, je la dessine seulement pour mettre les côtes et noter le poids de la terre. La vraie phase de création est sur l'émail. Je prends beaucoup de temps et de plaisir à faire des recherches. Car je crée mes propres émaux.

Combien de temps passes-tu sur une pièce ?
Je passe en moyenne 40 minutes sur chaque pièce car il faut compter neuf étapes pour fabriquer une pièce.

Quelles sont les étapes de création ?
La première étape est la recherche d'émaux. Puis la recherche pour assembler deux émaux. Ensuite peut venir la recherche de formes. Par exemple si un client souhaite une forme particulière.

De quoi t’inspires-tu ?
Beaucoup des paysages, de la matière et inconsciemment des choses qui m'entourent.

Décris-nous la table « Marine Feuillerat » pour ton prochain diner ?
Ah ! Bonne question, je commence à avoir pas mal de céramiques de mes collègues potiers. Je garde également les ratés ou les céramiques que je ne peux pas vendre car elles ont un petit défaut. Du coup ça fait une table très hétéroclite.

Un conseil pour nos lectrices ?
Mettre les mains dans la terre au moins une fois dans sa vie.

Merci !

Partage :

Laisser un commentaire

* Nom :
* Email : (ne sera pas publié)
   Site web : (url du site avec http://)
* Commentaire
Saisir le captcha