Inside Papers, ou la naissance de M. Citron!

Inside Papers, ou la naissance de M. Citron!

Combien de messages d'amour avons nous reçu sur M. Citron!! Vous l'avez adoré, nous aussi, alors aujourd'hui on vous présente sa créatrice Caroline :)

Bonjour, comment vas-tu ?
Et bien ça va pas mal :) Je suis ravie de pouvoir collaborer, donc super enjouée de répondre à l’interview !

Parle nous d’Inside Papers, comment est née la marque ?
Aaaah… !! Oui… En fait c’est simplement l’histoire d’une graphiste une peu frustrée de ne pas pouvoir s’exprimer :p Là où je travaillais au moment du lancement, ne me permettais pas de m’épanouir comme je le voulais. A côté de ça, je me lançais dans l’aventure de la rénovation de ma maison d’enfance et l’architecture, la déco, les matières, les textures, les formes, les couleurs… Toute cette veille que je faisais m’inspirait énormément. Et puis autour de moi, amis et famille se plaignaient, déjà depuis quelques temps, de ne pas trouver de belles choses à afficher au mur sans que cela ne se retrouve aussi chez les voisins. L’idée de créer des affiches me démangeait depuis longtemps et la combinaison de tout ces évènements a fait que j’ai décidé d’essayer…

D’où t’es venue l’idée de créer des affiches ?
Pourquoi des affiches ? Oui, Bonne question ! J’avais tout simplement envie de dessiner, car en tant que DA Ui Designer (le poste que j’occupais), je passais mon temps et mes journées sur le web, et ses nouvelles techno. Je ne retrouvais pas la sensation des matières que j’affectionne dans le print et que j’avais, il y a longtemps, travaillé, dans mes premières années professionnelles. Et puis, me découvrant une passion pour la déco, j’avais envie d’entrer dans les maisons des gens et leur proposer des belles choses à moindre coût. Créer des affiches m’a semblé le plus évident, d’abord par rapport à mon métier, mais aussi le plus abordable d’un point de vue logistique et financier. Cela me permettait de pourvoir gérer mon activité principale et de me faire plaisir ! Donc une première approche simple et efficace, avec en tête des envies d’autres produits, si les premiers fonctionnaient.

Comment est né M. Citron, le personnage emblématique de la marque ?
Ma soeur souhaitait créer un mur de cadres dans son salon, avec quelques photos noir et blanc entre autres. En lui agençant ses photos, j’ai eu l’idée de créer M.Citron pour dynamiser l’ensemble. Il fallait que ce soit assez minimaliste, très épuré graphiquement, avec une touche d’humour et de couleur. Finalement, M.Citron est né et avec lui, quelque chose qui me ressemble plutôt bien. Le choix du citron, que l’on peut aussi retrouver dans mon logo, c’est simplement parce que j’adore ce fruit. Mes amis vous le diront ! En tarte, en jus, en limonade… j’adore le fruit, la couleur, ses bienfaits, sa texture…

Peux-tu nous en dire plus sur le processus de création et de réalisation ?
Je fais des crayonnés d’abord. Je ne me considère pas illustratrice. Je connais des illustrateurs pro et je suis bien loin de leur talent ! mais j’ai toujours eu besoin de passer par le crayon pour exprimer mes idées. Un croquis pour une armoire à bricoler chez moi ou bien même lorsque je créé un logo ou une page de site web. Je m’économise du temps avec cette réflexion et j’apprécie ce moment de recherche au crayon à papier. Ensuite, je reprends le dessin à la tablette graphique. En parallèle, je choisis le papier. Je vais à la source chez le fabricant ou le fournisseur. Car j’ai besoin de le toucher. Sentir sa texture, l’épaisseur et voir la couleur. On ne croirait pas comme ça, mais il existe tellement de blanc différent :) Ensuite, une fois choisi, je fais appel à un ami imprimeur avec lequel je travaille depuis des années.

Quel rôle joue la qualité du papier selon toi ? Je ne sais pas si le papier a un rôle à proprement parler. Mais son épaisseur, son grain et sa couleur donne un rendu différent selon ce qu’on souhaite imprimer. Parfois même l’envers du même papier ne donnera pas le même effet. C’est du détail mais ça peut jouer. Pour la première collection Inside Papers, j’ai choisi un papier avec un grain qui donne, à l’impression, un petit effet lavé.

Comment choisis-tu tes fournisseurs ?
Je les choisis proches de chez moi. Ils doivent pouvoir me proposer des alternatives qualité et surtout écologiques. Les encres également, doivent être, écologiques et recyclables.

Tes créations sont toutes fabriquées en France, est-ce une valeur qui t’es chère ?
Je réduis au maximum la chaîne de fabrication. Pour des soucis de maîtrise du produit avant tout. Mais les aspects «made in France» et «Handmade» me sont chers. En tant qu’artiste, je pense que c’est même implicite, tellement c’est fondamental finalement.

On parle souvent de look de mode, mais quel serait le « look » idéal de la maison Inside Papers ?
Un look idéal, je ne sais pas… Mais un look dans lequel on se sent le mieux. Les gens qui passent ici, disent se sentir bien, reposés, sereins. Alors j’imagine que la lumière, les plantes, et la chaleur sont les idéaux qu’on cherche à apporter dans un « chez-soi ».

Et chez toi, c’est décoré comment ?
Justement on a eu la chance, avec le choubidou, de faire des travaux dans la maison avant de s’y installer. Alors on est encore en train de l’aménager à notre goût. Mais c’est mi industriel (pour lui), mi scandi (pour moi), mi bohème (pour nous), avec beaucoup de plantes. Je me suis découvert une passion pour le vert, que d’ailleurs j’aime reprendre dans mes affiches. Et le choubidou, il aime le vintage, alors on essaie aussi de l’insérer dans notre intérieur. Le tout harmonieusement articulé évidemment, avec des bois clair, du blanc et des matières épurées, un peu de couleurs dans les coussins, les plaids, les tapis… La couleur par l’objet.

Un conseil pour nos lectrices ?
J’ai envie de dire qu’entreprendre des petites choses pour soi, c’est possible. Se donner le temps de « faire ». Et surtout APPRENDRE…. J’apprends tous les jours et je me donne le temps surtout. Il y a quelques mois, je ne savais pas poser du carrelage par exemple. Faire soi-même, c’est tellement gratifiant ! Aujourd’hui, je fais mes suspensions en macramés, mes gâteaux, mon dentifrice ou ma lessive, mes boutures de plantes etc… et j’apprends tous les jours. Pour moi, pour la planète, pour mes futurs enfants, pour le partager, pour le véhiculer comme un art de vivre.

Merci !

Partage :

Laisser un commentaire

* Nom :
* Email : (ne sera pas publié)
   Site web : (url du site avec http://)
* Commentaire
Saisir le captcha